Communauté urbaine de Besançon : pour de vrai ?

Besançon est une ville monstrueuse qui ne cesse de manger les autres communes tout en perdant des habitants.

Après avoir englouti plus de 60 autres villes au fil des années, sous le nom de Communauté d'Agglomération du Grand Besançon, le passage sous la forme d'une communauté urbaine serait imminent.

La transformation en communauté urbaine permettra à cet établissement public de coopération intercommunale (EPCI) d'obtenir plus de compétences et d'intégrer plus en profondeur les communes membres.

La communauté urbaine de Besançon va donc devenir, à l'instar de Marseille en 2000, une structure plus grosse avec un nouveau conseil communautaire qui sera composé des élus municipaux des villes membres.

Mais, le Grand Besançon n'a qu'un nombre d'habitants limité. En effet, avec ses 260 000 pèlerins, la CAGB arrive tout juste à respecter les critères pour basculer en communauté urbaine.

De plus, la complexité administrative de cette opération n'est plus à démontrer : c'est la nouvelle structure juridique qui va récupérer de nouvelles compétences, comme la voirie, en plus de l'eau et de l'assainissement déjà intégrées en 2018.

Un travail de titans pour les équipes des municipalités qui vont devoir être prêtes le moment voulu.

Alors qu'on nous vend des économies à coup de fusions administratives, la facture promet d'être salée avec un coût estimé à 17 millions d'euros rien que pour les gros travaux de voirie (et encore, on ne sait pas qui sera chargé de l'entretien des rues !).

Ce qu'on cherche à nous vendre c'est surtout du rêve, puisque le maire de Besançon présente cette nouvelle administration comme une évidence pour « gagner en visibilité ».

Une opération de communication qui pourrait être mal vue à l'heure ou des gens, vêtus de gilets jaunes, s'inquiètent des taxes et des dépenses inutiles dans les rues de France.

Après l'arrivée du tramway, la municipalité s'était lancée en opération séduction dès le mois de janvier : 2019 sera l'année de la communauté urbaine ou ne sera pas.

Pourtant, à quelques heures du passage à l'année 2019, l'euphorie est largement retombée et les difficultés vont commencer.

La preuve : pas un mot sur cette fantomatique communauté urbaine ne s'est glissé dans le dernier magazine Besançon Votre Ville (BVV).

Dans le magazine Plus Grand Besançon (novembre / décembre 2018, p20), on nous précise que la transformation doit être confirmée et que des discussions dureront de longs mois.

Heureusement pour nous et malheureusement pour les amateurs de services publics de proximité, la nature à horreur du vide.

La question n'est donc plus de savoir si la CAGB deviendra une Communauté Urbaine, la question est de déterminer quand la transformation aura lieu !
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?